Atelier d’écriture

Dans mon premier article, j’ai oublié de préciser que ma fille avait été scolarisée à Diwan pendant 3 ans. Depuis le début de cette année scolaire (2013), elle a rejoint le système monolingue, ce qui évidemment réduit encore plus l’exposition à la langue bretonne et complique son apprentissage.

Il me faut donc trouver, créer des occasions pour favoriser l’emploi de sa langue seconde autrement que dans les échanges quotidiens — qui tournent rapidement autour des mêmes choses — afin de valoriser la langue et d’étendre son vocabulaire.

J’essaie de varier les activités. La première chose que j’avais faite c’était d’installer le logiciel GCompris. Nous avons fait plusieurs activités, il m’a fallu expliquer des choses ici et là, ce qui était très intéressant.

L’autre jour, elle s’est mise à écrire une histoire illustrée en français. Ni une ni deux, j’ai sauté sur l’occasion pour lui proposer de faire la même chose en breton.  Le but était de la laisser s’exprimer sans forcément corriger son langage. La créativité, le plaisir de jouer avec la langue, seuls comptaient. Comme elle ne sait pas encore écrire, je me suis fait scribe et ai écrit sous sa dictée.

Le récit n’est pas très construit, mais le plaisir pris à le faire est constructif.

01
Il était une fois, une petite fille qui a vu un chat qui disait : « Miaou !– Oh! Viens avec moi, mon petit chat. »
02
Oh ! Maman, maman ! J’ai pris quelque chose pour toi. Un chat !
03
— Ah ! C’est mon anniversaire. J’ai trois ans, Maman !
— Ah ! Bravo ! Tu es prête ? Nous allons jouer au ballon.
04
— Oh ! Bravo ! Tu as attrapé le ballon, Maman !

5 réflexions sur « Atelier d’écriture »

    1. J’espère que l’avenir te donnera raison. Je souhaite vraiment qu’elle ne soit pas hantée par le doute comme peut l’être son cher papa. En tous cas, nous faisons tout pour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *